Vanuatu…the Volcanic Part…. Ambrym

Ambrym, est une des îles volcaniques de l’archipel. Un peu moins connu que Tanna, car moins facile d’accès, Ambrym abrite une large caldeira avec 4 cratères actifs, dont 2 imposants : le Marum et le Benbow. Et la particularité de ces deux monstres, c’est leur lac de lave. Seulement 5 lacs de lave dans le monde dont ceux du vanuatu. voilà donc l’objet de mon passage sur cette île!

Après le retour à Luganville, j’attends (plus ou moins) patiemment mon vol pour Ambrym.. en arrivant à l’aéroport… surprise : vol annulé… bon on ne sait pas trop pourquoi. on m’annonce qu’il y a trop de pluie… bon… le vol est reporté le lendemain en fin d’aprem. puis j’apprends qu’en fait le pilote (le seul!!) est malade…. Le lendemain, en fait c’est un problème sur l’appareil qui l’a cloué au sol… en fait on ne saura jamais !! Po trop grave j’suis logé d’un hotel (miteux l’hotel!!) aux frais d’Air Vanuatu…

Mercredi 25 Septembre 2013:
Prise de connaissance de l’appareil… heureusement que j’ai pas de phobie de l’avion.. 28 Passagers !! et ça vibre! on peut contempler les appareils de bord, dont le GPS (au dessus de la radio) qui montre à droite l’île de Malekula, à gauche Pentecost, et en haut, Ambrym, ma destination.

18 passagers... l'est tout p'tit cuilà !

18 passagers… l’est tout p’tit cuilà !

En route vers Ambrym, sur le GPS Garmin

En route vers Ambrym, sur le GPS Garmin

Atterrissage sur l’herbe ! A l’arrivée, je rencontre Sam, chez qui je dors ce soir. des petits bungalows très confort, pas trop cher avec cuisine locale !
Dans l’avion, j’ai rencontré 1 pere et son fils, australiens, qui ont déjà un tour organisé avec Francis, guide francophone. Je m’incruste donc dans le groupe, départ prévu demain à 6h30.

Les copains improbables chez Sam Bungalows

Les copains improbables chez Sam Bungalows

Jeudi 26 Septembre 2013:
Tout le monde est à l’heure, et embarque dans un pick up, pour une bonne heure de route à travers des pistes.. Oui, Ambrym c’est encore la jungle! pas de route, pas d’électricité (si ce n’est les générateurs).. 4×4 obligatoires ! Ca secoue pas mal mais ça a un sacré goût d’aventure!!
nous commençons par 4h de montée dans la foret, entre cocotiers, fougères, grosses araignées et des phasmes plus grand qu’une main !

un phasme de la taille d'une main!

un phasme de la taille d’une main!

De quelle équipe nationale de Rugby, la fougère est elle l'emblème??

De quelle équipe nationale de Rugby, la fougère est elle l’emblème??

une foret de cocotiers, et de fougères arborescentes

une foret de cocotiers, et de fougères arborescentes

Il ne manque plus qu’un chapeau et une chemise en lin et hop, nous sommes de parfaits colons en terres inconnues ! Quelques passages plus raides que d’autres, quand soudain on approche d’une crete avec vue sur la caldeira et la plaine de cendre (traduction littérale de ash plain.. ptet que ya mieux!). Sentiment d’entrer dans le monde perdu (de Connan Doyle si je me rappelle bien?). La végétation luxuriante fait place à un désert de sable, cendre, scories et résidus de lave. avec ici et là une touffe d’herbe, un parterre de mousse et de lychens, et des orchidées sauvages.

la ash plain

la ash plain

Orchidée sauvage en milieu hostile!

Orchidée sauvage en milieu hostile!

Le Benbow

Le Benbow

Et  le Marum

Et le Marum

Un paysage du monde perdu!

Un paysage du monde perdu!

Nous arrivons au camp où nous installons les tentes et laissons nos sacs, puis nous repartons vers le Marum pour 3h de marche. Après avoir traversé la caldeira dans une sorte de rivière asséchée (un Lahar), nous arrivons au pied d’un petit volcan (un cratère de 200m de profondeur quand même) qui fume beaucoup et nous enveloppe de dioxyde de souffre.. pas très bon pour les poumons! Les masques à gaz sont de sortie !
Nous contournons le cratère pour atteindre le Marum par le sud est. Arrivée à la crète du cratère (attention ça tombe raide après!)… trop de gaz on ne voit rien.. mais on entend un grondement sourd… je suis dégouté. Francis continue, mais j’ai l’impression que c’est cuit pour cette fois!
nous longeons la crète du cratère, (400m de profondeur), toujours assez impressionnant d’imaginer la force qu’il a fallu pour expulser autant de matériaux pour former ce trou béant. Tout l’monde s’arrete et soudain.. en dessous… une lueur rougeâtre.. le lac de lave sous nos pieds! Ca bouillonne comme une casserolle de soupe trop chaude sur le feu! J’en peut plus ! L’australien, (un prof de géologie qui n’avait jamais vu de volcan actif !! ) n’en revient pas non plus ! C’est vraiment exceptionnel d’assister à ce spectacle !

La falaise surplombant le cratère

La falaise surplombant le cratère

 

Quand soudain.... une tache rouge au fond!

Quand soudain…. une tache rouge au fond!

ça bouillonne !!!

ça bouillonne !!!

 

Nous redescendons tranquillement, le temps de nous remettre de nos émotions, et rejoignons le camp, pour préparer le repas et assister à un dépeçage d’un cochon sauvage qu’un des porteurs est allé chasser! ce sera parfait avec notre riz!!
Je profite d’un ciel bien dégagé pour quelques photos nocturnes qui montre bien l’incandescence des deux gros cratères! Surréel à nouveau !

Les lueurs des deux volcans d'Ambrym

Les lueurs des deux volcans d’Ambrym

Sous un ciel super étoilé!!

Sous un ciel super étoilé!!

Vendredi 27 Septembre 2013:
Nuit courte et fraiche, et hop, nous revoilà repartis. Les australiens redescendent coté Est de l’île, moi je monte avec 4 autres gars au Benbow avant de revenir à Craig Cove là d’où nous sommes partis.
A nouveau nous traversons la plaine de cendre, le temps est superbe, pas un nuage sauf ceux formés par les gazs. Nous commençons la montée au Benbow, parfois raide, et arrivons rapidement sur la crète. Paysage sensationnel, car peu de gaz. Le cratère est plus gros que le Marum, il y a une terrasse intermédiaire, qui domine 3 cheminées, dont 2 actives (nous ne verrons pas le lac de lave car trop profond). Là encore, la crète surplombe une falaise et il faut être plus prudent qu’ailleurs sous peine de descendre 300m en chute libre!

Ah bah ça grimpe raide pour monter au Benbow

Ah bah ça grimpe raide pour monter au Benbow

Le cratère du Benbow

Le cratère du Benbow

une des cheminées actives.. constellée de souffre

une des cheminées actives.. constellée de souffre

Euh... la crète est un peu étroite là non??

Euh… la crète est un peu étroite là non??

Nous contournons par le nord, sur une piste de 50cm de large parfois. Plus on se dirige vers le nord, plus le paysage change. Fini la plaine de cendre, place à une succession de vallées, montagnes, creusées par les pluies tropicales. Les couleurs sont vives (lichens et mousses) et les ravines ponctuent le relief. Meme s’il n’y a pas la même diversité de couleurs, j’ai l’impression d’être retourné en Islande au Landmannalaugar. C’est vraiment superbe!

Versant Nord, carrément différent!

Versant Nord, carrément différent!

un massif raviné, super coloré!

un massif raviné, super coloré!

Le retour via la rivière de sable

Le retour via la rivière de sable

Nous redescendons en direction de ce paysage irréel, puis longeant à nouveau un lahar pour rejoindre la foret où nous attends le 4×4 pour le retour.
35km selon Francis, 15h sur 2 jours…1200m en dénivellé cumulé.. Un bon trek !!

Conteeennntt!!

Conteeennntt!!

 

Retour à la guesthouse pour une douche bien méritée (je suis noir!!) et je suis invité à boire le Kava au village d’à coté. Et pour le coup, celui ci a été préparé avec des racines fraiches (non séchées) et il m’assomme !! à 20h30 j’étais couché!

Samedi 28 Septembre 2013:
Après une bonne nuit, je me rappelle avoir oublié l’essentiel du sportif du dimanche : les étirements! Les jambes me le rappeleront! En attendant l’avion à 14h, je file un petit coup de main à Sam pour fabriquer un lit, puis continue à me reposer à l’ombre (il fait un soleil de plomb dehors! )
J’embarque ensuite pour Tanna, en passant par Port Vila.

Category: VANUATU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>